La réaction sexuelle

La réaction sexuelle désigne toutes les réactions physiologiques, organiques et sensuelles qui se passent pendant l’acte sexuel, soit des préliminaires à l’orgasme.

Elle a été identifiée par 4 phases : l’excitation, la phase de plateau, l’orgasme et enfin la phase de résolution. Je n’aborderai ici que la réaction sexuelle au niveau des organes génitaux.

Tout commence par l’excitation sexuelle mutuelle, grâce à nos sens. Cette excitation, par les caresses et les baisers échangés, va progressivement augmenter, provoquant des réactions physiques physiologiques.

Pour les hommes, le pénis ainsi stimulé entrera en érection qui sera de plus en plus efficace, afin de pouvoir pénétrer.

Pour les femmes, cette phase d’excitation est extrêmement importante, car c’est grâce à elle que la pénétration se fera dans les meilleures conditions, sans douleur. Au fil des préliminaires, de manières physiologiques et automatiques, une substance va être sécrétée au niveau du vagin, afin de rendre la pénétration plus facile : c’est la lubrification. Dans le même temps, la vagin se dilate et s’agrandit pour accueillir le pénis.

La seconde phase est celle dite de plateau : c’est une phase où l’excitation sexuelle est maintenue à un haut niveau, permettant ainsi la pénétration sans douleur, la poursuite des préliminaires.

Bref, cette phase signe une réelle volupté sensuelle partagée. Les réactions physiologiques sont les mêmes que dans la première phase, elles se prolongent juste.

Lorsque cette phase arrive à son apogée, l’orgasme devient imminent. L’orgasme est une explosion de sensations physiologiques, physiques et émotionnelles. Les hommes éjaculent alors, et les femmes ont des contractions vaginales et périnéales délicieuses. L’orgasme peut durer plusieurs dizaines de secondes.

Enfin, la réaction sexuelle se termine par la phase de résolution, où l’excitation sexuelle diminue plus ou moins vite. En effet, les hommes et les femmes ne sont pas égaux : alors que celles-ci peuvent avoir plusieurs orgasmes d’affilé et maintenir ainsi leur excitation sexuelle, les hommes, eux, perdent rapidement leur érection après l’éjaculation.

C’est ce qu’on appelle la période réfractaire : c’est une période pendant laquelle les hommes ne peuvent pas avoir d’érection. Elle est différente d’un homme à l’autre, et augmente avec l’âge.rdent rapidement leur érection après l’éjaculation.

Il est important de connaître ces 4 phases de réaction sexuelle, car c’est grâce à elles que le sexologue pourra identifier où se situent les dysfonctions sexuelles. Il pourra ainsi proposer une sexothérapie adaptée.

Caroline Le Roux – Sexologue