Le pénis

La taille du pénis est-elle importante ?

Le pénis est l’organe viril par excellence. C’est pourquoi de nombreuses questions l’entourent. Tous les hommes se sont au moins une fois dans leur vie demandés si leur pénis était de longueur et de diamètre normaux. De plus, étant directement observable, ils n’échappent pas au fameux « syndrome du vestiaire », c’est-à-dire à la comparaison de leur sexe par rapport à leur copain.

Mais alors, qu’en est-il réellement des normes ? Combien un pénis mesure t-il en moyenne ? Quelle est la circonférence que l’on peut considérer comme respectable ? Y a-t-il des moyens de connaître la taille du sexe d’un homme en fonction d’une autre partie anatomique ? Les « grands » sexes procurent-ils plus de plaisir au partenaire ? Voici quelques réponses que tous les hommes (et même les femmes) se posent !

Tout d’abord, parlons de la taille moyenne du pénis. Il faut bien distinguer la taille au repos (on parle de l’état flaccide) de celle en érection. Et déjà là, une idée reçue vole en éclat : la taille d’un pénis au repos ne présage pas de sa taille lorsqu’il est en érection.

Donc messieurs, pas de panique quand vous voyez un sexe qui vous paraît grand au repos : il se peut qu’il garde quasiment la même taille en érection, et vice-versa.

La moyenne est de 15 cm pour un pénis en érection. Mais il existe de grandes variabilités, ce n’est qu’une moyenne. Les deux tiers des pénis en érection se situent entre 13 et 17 cm. Le diamètre quant à lui change aussi entre l’état de repos et celui d’érection. Ainsi, toujours en moyenne, il peut passer de 7 à 10 cm au repos, à 8 et jusqu’à 12 cm en érection.

En fonction de ces chiffres, plusieurs scientifiques se sont demandé s’il existait un lien entre la taille du sexe d’un homme et certaines parties de son corps. Ainsi, on pourrait savoir si un homme a un sexe conséquent, rien qu’en regardant une autre partie visible de son corps. Plusieurs parties furent étudiées : la taille du nez, des mains, des oreilles, du corps… Et toutes les études sont unanimes : aucun lien n’existe. Dommage mesdames !
Enfin, je voudrais finir par une question qui angoisse beaucoup d’hommes lors de mes consultations : la taille du sexe a-t-elle un rapport avec le plaisir que l’on peut donner à sa ou son partenaire ?

Avec les nombreux films X, il y a de quoi en perdre son latin ! En effet, on voit parfois des longueurs impressionnantes, mais ce sont des exceptions.

« Beaucoup de femmes vous le diront : ce n’est pas la taille qui compte, mais la façon dont l’homme se sert de son sexe. »

En effet, de « petits » sexes par rapport à la moyenne peuvent donner énormément de plaisir, et au contraire, des sexes de grandes tailles peuvent provoquer des douleurs à la pénétration, et peuvent parfois même empêcher la sodomie.

En conclusion, la taille du sexe importe peu quand la vie sexuelle est satisfaisante. La comparaison par rapport aux autres n’apporte rien d’autre qu’angoisse, perte de confiance en soi et à la fin troubles sexuels (baisse de libido ou troubles de l’érection).