Psychologue

Formation

Le psychologue clinicien est un professionnel de la santé mentale ayant suivi une formation universitaire aboutissant à l’obtention d’un Master 2 (ancien DESS).

Vous pouvez vérifier « l’authenticité » d’un psychologue en contrôlant son numéro ADELI auprès de la DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales) de son lieu d’exercice. Mon numéro ADELI ( Agréement DDASS) est le : 919307298.

Par ailleurs, je suis membre du Syndicat National des Psychologues.

Voici donc ce qui différencie un « psychologue clinicien », d’un « thérapeute » : ce dernier est formé aux techniques psychothérapeutiques par des organismes privés, et non en université. C’est pourquoi cette profession de thérapeute n’est pas réglementée, alors que celle de psychologue clinicien est strictement encadrée.

Ce qu’il faut savoir avant d’aller consulter un « psy »

L’exercice de la profession de « psychologue clinicien » est légal, et possède un Code de Déontologie qui lui est propre.

- Un psychologue n’est pas un médecin : il ne peut donc pas prescrire de médicaments.
- Un psychologue est indépendant : il ne consulte pas sur prescription médicale, mais parfois sur conseil du médecin.
- Il ne remplit pas de feuille de soin : vous n’avez donc pas besoin de votre Carte Vitale.
- La Sécurité Sociale ne rembourse malheureusement pas encore nos consultations. Cependant, certaines Mutuelles le font : renseignez-vous!
- Enfin, tout psychologue est tenu au secret professionnel : les entretiens sont donc strictement confidentiels.

Pourquoi consulter un psychologue?

Tout d’abord, il faut en ressentir le besoin et surtout l’envie. En effet, le manque de conviction et d’implication personnelles sont les principales causes d’échec de thérapie.

Le psychologue clinicien s’adresse à toutes les personnes en souffrance, et leur offre une écoute attentive, neutre, respectueuse et sans aucun jugement. C’est ce que nous nommons « l’empathie ».

Le psychologue clinicien peut intervenir aussi bien sur du court terme pour un soutien ponctuel, que sur du moyen ou long terme pour une psychothérapie.

Mais chaque psychologue clinicien a un mode bien particulier de fonctionnement quant à sa pratique professionnelle et ses référentiels théoriques.

Ma pratique et mes référentiels théoriques

Depuis le début de ma formation, j’ai été plus sensibilisée par l’orientation psychanalytique.

Mais attention, je ne suis pas psychanalyste; il s’agit d’une orientation théorique qui conditionne mon écoute, mes compréhensions et mes réflexions. Par conséquent, je ne reste pas « muette » lors des entretiens.

Si j’ai choisi cette approche théorique, c’est que je suis persuadée que la résolution des difficultés ou problèmes rencontrés, passe par une compréhension de leurs origines et de leur causes. Il faut donc aller chercher au plus profond de soi, et prendre en compte l’inconscient.

Bien évidemment, j’adapte ma pratique en fonction des patients que j’ai en face de moi, et de leur problématique. Pour chaque patient, je propose une prise en charge thérapeutique qui me semble la plus adaptée, et nous en discutons ensemble.

Tout est fait dans le respect de l’individu, de ses croyances et de ses désirs.

Mes entretiens durent environ 45 minutes et sont généralement individuels. J’effectue des psychothérapies adultes, des soutiens ponctuels, des accompagnements. Par contre, je ne fais pas passer de tests ou de bilans psychologiques.

Le rythme des séances est discuté en fonction de votre souhait, de votre problématique et de votre disponibilité. Il peut ainsi être modifié si besoin en cours de thérapie.

Mes domaines d’intervention

Méfiez-vous toujours des « psys » qui prennent en charge toutes les personnes, quelque soient leur âge et leur problématique. En effet, il est rarissime d’être compétent sur tous les domaines psychologiques. C’est pourquoi pour ma part :

Je travaille uniquement avec les adultes (18 ans et plus).

Voici mes domaines d’intervention thérapeutique

- Difficultés personnelles : mal-être, anxiété, dévalorisation, inhibition
- Dépression
- Evènements difficiles : deuil, séparation, perte d’emploi, départ des enfants…
- Traumatismes psychiques lors d’évènements particulièrement graves : inceste, abus sexuel, catastrophe, prise d’otage, accident
- Difficultés professionnelles : stress, intégration
- Troubles relationnels : avec la famille, l’entourage, les collègues
- Atteintes somatiques : maladie grave, cancer…

Concernant la sexologie et la psychologie autour de la naissance, je vous invite à aller sur les autres pages de mon site pour en savoir plus (Sexologue et Maternité).